L’Institut

L’Institut est formé de trois pôles interdépendants et complémentaires qui poussent à l’interdisciplinarité: recherche académique ; expertise, ingénierie et management de projets; solutions de financement de l’écologie industrielle.

Le pôle académique s’intéresse à la réflexion, à la recherche et à la diffusion des principes de l’écologie industrielle et de l’économie verte. Il encourage le développement de programmes de recherche et de formation liés à l’écologie industrielle et à l’économie verte au sein des Universités et des Hautes écoles spécialisées. Il contribue  au développement de programme de recherche via la coordination de rédaction de travaux de master, de doctorats ou autres certificats afin de répondre aux besoins de pays en développement.

Le pôle expertise, ingénierie et management de projet est chargé de la mise en œuvre de partenariats et programmes, ainsi que de la réalisation de mandats publics et privés. L’Institut souhaite sensibiliser les acteurs politiques en identifiant de potentielles actions concrètes tout en favorisant l’esprit entrepreneurial et d’innovation. De plus, il aspire à la mise en place de l’écologie industrielle et de l’économie verte dans les pays en voie de développement dans le cadre de la coopération au développement.

La recherche de solution de financement est le domaine d’action du troisième pôle de l’Institut. Il a pour but de favoriser le développement de concepts et de modèles économiques permettant de financer l’écologie industrielle. La mobilisation de ressources dans ces domaines ainsi qu’une analyse des avantages financiers potentiels sont faites.


L’institut adopte une approche systématique visant à étudier et comprendre le métabolisme d’une industrie. Les objectifs sont de restructurer et de réorganiser le système afin de mieux gérer, revaloriser, et réutiliser les déchets, boucler les flux d’énergies et de la matière, ainsi que de dématérialiser l’économie.

L’écologie industrielle vise la complémentarité des industries et des entreprises. Sa méthodologie consiste en 4 principes fondamentaux:

  1. La valorisation des déchets comme ressources
  2. Le bouclage des cycles de matières et la minimisation des émissions dissipatives
  3. La décarbonisation des flux d’énergie et de matière
  4. La dématérialisation des produits et de l’activité économique

L’écologie industrielle aspire à ramener le temps dans l’espaceà travers la dématérialisation et le découplage.

Par ailleurs, la notion de territoire est également capitale dans l’approche de l’écologie industrielle. En effet, l’écologie industrielle doit être pensée en fonction du territoire sur lequel elle est mise en place ; il faut utiliser autant que possible les ressources disponibles sur le territoire en question, et en prélever un minimum à l’extérieur de ce territoire. Il est important de parvenir à utiliser les ressources disponibles, trouver le moyen de les valoriser et de les optimiser pour ne pas avoir à dépendre de ressources externes. De plus, il est important de s’inspirer du fonctionnement des écosystèmes naturels dans la gestion des territoires, et ce, pour pouvoir maintenir leur productivité ainsi que leur capacité d’adaptation et de renouvellement.